Les e-commerçants français, sont-ils vraiment en retard à l’international

Le magazine en ligne Ecommercemag.fr vient de publier une étude réalisée par le cabinet OC&C Strategy Consultants au sujet du commerce en ligne à l’échelle mondiale. Selon une analyse du marché de 2010 à 2013, la France reste en dehors du Top 5 des pays les plus performants en matière de e-commerce international.

L’étude menée par le cabinet international OC&C Strategy Consultants s’intitule «Retail e-mpire » et porte sur l’analyse de 6 pays qui représentent la moitié du commerce en ligne : l’Allemagne, les Etats-Unis, la France, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les pays scandinaves. De 2010 à 2013, le cabinet a analysé le trafic généré par 1.400 boutiques en ligne (pure players, enseignes multicanal et grandes marques internationales), sans prendre en compte les services et les produits alimentaires. L’étude a été réalisée principalement à partir des flux des requêtes Google.

L’étude «Retail e-mpire » a été menée pour offrir un panorama du développement du commerce en ligne à échelle mondiale, car c’est un marché en plein essor, avec une croissance de 30 % par an. Selon l’analyse, près de 66 % des échanges internationaux de la France concernent ses voisins et notamment la Belgique, l’Espagne et l’Italie. OC&C Strategy Consultants considère également que les boutiques en ligne françaises pourraient enregistrer des meilleures ventes à l’international.

E-commerce international : le classement des acteurs les plus influents

Au niveau mondial, Amazon et eBay sont les leaders du commerce en ligne, avec 52 % des recherches en Allemagne, 42 % aux Pays-Bas, 33 % au Royaume-Uni et seulement 18 % en France. Les boutiques françaises telles que Cdiscount, Vente-privée et La Redoute sont performantes au niveau national. D’autres enseignes telles que Darty, FNAC ou Leroy Merlin ont enregistré des bons résultats en matière de commerce en ligne, mais ces chiffres concernent également le marché local.

Dans le Top 50 des pure players réalisé par le cabinet OC&C Strategy Consultants, on peut retrouver 15 boutiques britanniques, 14 boutiques allemandes et 12 boutiques américaines. La France est présente avec 4 sites : Spartoo, Showroomprivé, Mister-auto et Vente Privée.

Dans le Top 50 des enseignes « multicanal », plusieurs acteurs français sont présents. Il s’agit de Sephora, Décathlon, L’Occitane et Leroy Merlin.

Quelles sont les perspectives des e-commerçants français ?

Malgré les chiffres pas très optimistes de OC&C, la FEVAD (Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance) a une vision plus positive de la situation. Selon la fédération, la France se porte toujours bien, car elle occupe la 6ème place dans le classement mondial et la 3ème place dans le classement européen.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).