Créativité urbaine soutenue

building

Malgré, ou peut-être à cause de, la crise économique, les villes françaises souhaitent se développer, être plus attractives et évoluer vers des espaces profitables pour le quotidien de leur concitoyens. Les meilleurs projets ont le droit au soutien de l’Etat, mais il n’est pas uniquement question de construction.

Les grandes métropoles sont en pleine mutation. Les centres villes évoluent, les bâtiments et terrains sont réhabilités, les espaces optimisés et rendus plus accessibles à tous. Les projets novateurs sont soutenus. Ainsi, l’Etat veut partager les expériences et donner de la valeur aux chantiers les mieux réussis. Certaines villes sont mêmes labellisées « Pôle d’excellence de cœur de ville ». Ces projets mettent en jeu 5 milliards d’investissement, 20 000 emplois et 40 000 logements neufs ou rénovés, cela vient compléter le plan de relance du gouvernement de 26 milliards d’euros.

2. Innovation et adaptation

Les villes doivent s’adapter aux changements et se réorganiser en fonction des technologies numériques, des transports urbains, des exigences écologiques et des citadins. Il faut être de plus en plus inventif. Les innovations sortent de terre, création de nouveaux quartiers, réaménagement d’espaces « à la dérive », notamment les berges des fleuves, rénovation des « Vieux centre », création de centres d’affaires et de lieux dédiés au développement culturel et économiques des métropoles. Les aménagements de quartiers de vie étudiante sont également prévus. D’autre part, il s’agit de favoriser les logements, bureaux et activités de loisirs. Les initiatives sociales à petites échelles se multiplient également. Dans tout les cas de figure, on privilégie l’écologie et on tente de raréfier les véhicules en centre ville.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).